Nouveau Testament – Les lettres de Paul

Nous sommes justifiés devant Dieu par la foi* en Jésus.

Dans cette rubrique, vous en apprendrez sur comment nous sommes justifiés devant Dieu par la foi* en Jésus. Prenez quelques minutes pour lire ces passages de la Bible.

Lire Romains 4:1-5:2 (version Louis Segond 1910)

4Que dirons-nous donc qu’Abraham, notre père, a obtenu selon la chair? 2Si Abraham a été justifié par les oeuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu. 3Car que dit l’Écriture? IAbraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice. (Genèse 15:6)

4Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due; 5et à celui qui ne fait point d’oeuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice.

6De même David exprime le bonheur de l’homme à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres :

7 Heureux ceux

dont les iniquités sont pardonnées,

Et dont les péchés

sont couverts!

8 Heureux l’homme

à qui le Seigneur n’impute pas son péché! (Psaume 32:1, 2)

18Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité. (Genèse 15:5)

19Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.

20Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, 21et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. 22C’est pourquoi cela lui fut imputé à justice.

23Mais ce n’est pas à cause de lui seul qu’il est écrit que cela lui fut imputé; 24c’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,

25Jlequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification.

5Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, 2à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.

Version Louis Segond (1998). (1910). Société biblique de Genève .