Ancien Testament – Livres des «Prophètes Majeurs»

L’histoire des Lamentations

Lamentations est peut-être le livre le plus triste de la Bible. C’est un ensemble de chants. C’est le genre de chansons que les gens chantent quand quelqu’un meurt. Il y a cinq chansons de ce genre dans le livre. La plupart des gens pensent que Jérémie en est l’auteur. Si tel est le cas, il a écrit ces chants pour montrer à quel point il était triste lorsque Juda a été détruit. Il les a aussi écrits pour exprimer des mots afin que des personnes tristes puissent aussi les utiliser. Il ne voulait pas que l’on oublie ce qui s’était passé en Judée. Ces chansons feraient partie des souvenirs des gens.

Jérémie a vu beaucoup d’événements terribles. Et il savait pourquoi ces choses arrivaient. Jérusalem n’avait pas obéi à la loi de Dieu. Le peuple priait des dieux maléfiques*. Et les gens ont mal agi. Dieu envoya ses serviteurs pour avertir le peuple. Mais le peuple n’a pas écouté. Ils n’ont pas changé. Alors, Dieu les a punis.[1]

Le livre commence en parlant de Jérusalem en ruines. L’armée de Babylone l’avait détruite. Comme une veuve délaissée, la ville a pleuré dans la nuit. Il n’y avait personne pour la consoler. Et il n’y avait rien à manger. Toutes ses portes étaient brisées. Ses prêtres ont pleuré. Les rois avaient été emmenés. Et elle était devenue l’esclave de ses ennemis.

Tout allait si mal qu’il semblait que Dieu était leur ennemi. Il avait détruit Juda. Quand l’auteur pensait à cela, il semblait perdre tout espoir*.

Mais même s’il chantait des chansons tristes, tout espoir* n’était pas perdu. Il s’est rappelé qu’il y avait encore une dernière source de réconfort. Dieu est loyal dans son amour Il est fidèle*. Il tient ses promesses. Ses bontés ne sont jamais épuisées Ainsi Juda pouvait chanter même lorsqu’elle se sentait désespérée. Même lorsqu’elle était loin de son pays, elle pouvait avoir de l’espoir. «Grande est ta fidélité*». Avec son espoir* venait un nouvel appel à mettre sa foi* dans le Seigneur*. Il y avait aussi un appel à se repentir*. Dieu les ramènerait un jour chez eux. Il leur donnera un jour, un nouveau roi de la famille de David.

Certains de ces chants demandaient à Dieu de rétribuer les ennemis de Juda pour le mal* qu’ils avaient fait. Parce que Babylone a détruit Juda, le chant demande à Dieu de les détruire.

,Que toute leur méchanceté vienne devant toi, Et traite-les comme tu m’as traitée,A cause de toutes mes transgressions! Car mes soupirs sont nombreux, et mon coeur est souffrant.»[2]

Mais certaines parties des chants portent sur l’espoir*. Même si les chants sont tristes, ceux qui les chantaient savaient qu’ils retourneraient dans le pays que Dieu leur avait promis.[3]

Dieu n’allait pas les abandonner. L’Éternel* tiendrait ses promesses faites à Abraham et à David. C’est pourquoi ils avaient de l’espoir*. Ils n’ont pas été fidèles*. Mais Dieu est fidèle*. [4] Dieu n’allait pas les abandonner à Babylone. Juda ne serait pas puni pour toujours. S’ils attendaient patiemment, l’Éternel* les sauverait. C’est ainsi que le livre se termine. Juda ne chanterait pas des chants de lamentation pour toujours. Un jour, Dieu les bénira à nouveau.

Fais-nous revenir vers toi, ô Éternel,
et nous reviendrons!
Donne-nous encore des jours comme ceux d’autrefois!
[5]

Le nom de Jérémie n’est pas dans le livre. Mais il a dit beaucoup de choses similaires dans son autre livre. Dieu est en colère quand on pèche*. Il sera comme un ennemi pour ceux qui n’obéissent pas. Mais il est aussi un Dieu de miséricorde. Il ne laissera pas les ennemis de Juda s’échapper. Dieu les punirait pour ce qu’ils ont fait.

[1] 2 Chroniques 36:14-17
[2] Lamentations 3:64-66
[3] Lamentations 4:22
[4] Lamentations 3:21-24
[5] Lamentations 5:21

Cliquez maintenant ci-dessous pour répondre au questionnaire sur l’histoire des Lamentations.